La fulgurite, la pierre de verre mémoire de l’Eau de l’Univers

Partager sur:

La fulgurite, la pierre de verre mémoire de l'Eau de l'Univers

Les fulgurites sont de véritables enregistrement des orages et pluies qui se sont abattus par le passé. Elles sont la mémoire de l’eau de l’Univers

Les fulgurites sont des éclairs pétrifiés (ou vitrifiés) dans le sol, elles sont les empreintes du ciel

Les fulgurites sont des morceaux de verre naturel très fragiles produits par les impacts de foudre sur une roche. Les premières découvertes de fulgurites datent du XVIIe siècle. Les plus connues proviennent de rencontres entre un éclair orageux et un sol sableux.

Lorsqu’un éclair frappe le sable, son énergie électrique se convertie en une chaleur extrême.
Cette énergie provoque la fonte voire la vaporisation des matériaux siliceux le long du trajet de la foudre à l’intérieur des sédiments, le verre naturel ainsi formé est si impur qu’il n’est même pas transparent.

Ainsi, l’air et l’humidité contenue dans le sable vont connaître une très rapide expansion et peut, sous certaines conditions, transformer la matière (le sable de quartz fond entre 1600 et 2000 degrés selon l’humidité contenue).

Après fusion le refroidissement est très rapide et le sable devient alors une sorte de verre de silice.
On peut produire le même type de verre lors des explosions nucléaires dans le désert.

La longueur de la fulgurite varie du centimètre à plusieurs mètres, sa couleur dépend du type de sable frappé par la foudre.
Les fulgurites sont en général très friables et il est difficile de les extraire du sol sans les briser.