A la découverte des cheminées de fées

découverte des cheminées de fées - www.pierresmagiques.com

Une cheminée de fée (aussi appelée selon les régions demoiselle coiffée, pyramide ou hoodoo) est une sorte de grande colonne naturelle faite de roches friables, le plus souvent sédimentaires, et dont le sommet est constitué d’une roche plus résistante aux effets de l’érosion.

Ces formes parfois étranges, présentes un peu partout sur la planète, sont à l’origine de nombreuses croyances ou légendes.

Les cheminées de fée sont des colonnes naturelles de roches d’environ 40 métres. Ces colonnes, aux formes parfois étranges, sont créées par différents phénomènes d’érosion et peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de haut.

L’érosion des cheminées peut avoir une ou plusieurs origines selon les lieux. Il peut ainsi s’agir de la force de l’écoulement des eaux de pluie et des réactions chimiques entre ces roches et les eaux.

La force du vent a également un impact non négligeable tout comme la succession de périodes de gel et de dégel qui détruit la roche par dilatation.

Les colonnes sont constituées de strates (plusieurs couches de sol superposées) composées de roches friables (calcaire par exemple) alors que leur sommet est composé d’une couche de protection (par exemple une couche de grès ou une grosse pierre plus dure) bien plus résistante à l’érosion. Ce casque de protection protège de l’érosion les couches friables positionnées en dessous tandis que les couches voisines disparaissent au fil du temps.

Le poids de la roche dure qui surplombe la colonne renforce également la résistance de la colonne. En effet, le poids applique une pression interne sur les couches de la colonne. Cela conduit à un tassement des roches qui renforce la résistance. Des phénomènes de calcification des colonnes permettent également d’améliorer la résistance.

Dans la région de Cappadoce en Turquie, les cheminées de fées ont une origine volcanique.

Elles sont constituées d’une couche basaltique (le basalte provient des éruptions volcaniques) résistante qui recouvre une couche d’ignimbrites plus friable. Des colonnes apparaissent également dans des zones où se trouvent des moraines d’anciens glaciers.
Dans ce cas, des rochers déposés par les glaciers protègent les couches inférieures du sol.

Dans le parc de Bryce canyon, la couche supérieure est constituée de magnésium résistant alors que les couches inférieures sont faites de calcaire.

La chaux, une roche calcaire aux multiples qualités
Le saphir Padparadscha, pierre rare du Dieu  Krishna