Découverte de nouveaux dessins visibles du ciel, les géoglyphes de Nazca

Découverte de nouveaux dessins visibles du ciel, les géoglyphes de Nazca

Les géoglyphes, ces mystérieuses gravures dans le sol visibles depuis le ciel et l’espace

Armés de drones, des archéologues péruviens viennent de découvrir une cinquantaine de nouveaux dessins mystérieux dans le désert situé à côté de la province de Palpa au Pérou. En plus de cette découverte, les archéologues ont également profité des drones pour cartographier avec un niveau de détails jamais atteint les géoglyphes connus.

Ces mystérieuses formes géométriques dont la taille varie de quelques mètres à plusieurs kilomètres ne peuvent se voir que du ciel, on suppose qu’elles jouaient un rôle capital lors des rituels destinés à faire tomber la pluie mais leur signification, elle, reste inconnue.

Gravées il y a plus de 1 000 ans dans le désert du sud du Pérou, les énigmatiques lignes de Nazca ne cessent de nous captiver. Plus d’un millier de ces géoglyphes, des dessins gravés dans le sol, recouvrent le sol sablonneux de la province de Nazca. Ces dessins, qui font partie de rituels encore méconnus, pourraient avoir un lien avec la pluie.

Si quelques unes des lignes récemment découvertes ont été gravées par les Nazca, un peuple établi dans la zone de 200 à 700 après Jésus Christ, la plupart des gravures auraient été réalisées par les Paracas et les Topará entre -500 et 200 après J-C.

Contrairement aux lignes emblématiques de Nazca, qui sont pour la plupart visibles depuis le ciel, les géoglyphes plus anciens des Paracas ont été gravés sur les flancs de coteaux : les villages situés plus bas pouvaient donc les voir. Les sujets de ces deux cultures divergeaient également : la plupart des dessins de Nazca sont formés de lignes ou de polygones, alors que les gravures de Paracas récemment découvertes représentent des Hommes.

La plupart des dessins représentent des guerriers“, a déclaré Luis Jaime Castillo Butters, un archéologue péruvien qui a co-découvert ces nouveaux géoglyphes. “Ils étaient visibles depuis une certaine distance, donc les habitants de la zone pouvaient les voir. Mais avec le temps, ils se sont complètement effacés“.

Grâce à ces nouveaux géoglyphes, les scientifiques vont obtenir des informations essentielles sur la culture des Paracas ainsi que celle des Topará, particulièrement mystérieuse. Cette dernière a fait la transition entre les Paracas et les Nazca. Des hommes traçaient donc déjà des géoglyphes géants plusieurs siècles avant que les Nazca ne gravent leurs célèbres lignes.

source

Le mystére du verre du désert de Libye
Découverte de curieuses grosses boules de pierre en Sibérie

voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

kit grilles de cristaux pour harmoniser et équilibrer les chakras
Grilles de cristaux pour harmoniser et équilibrer les chakras