Comment méditer à plusieurs contre les forces du mal

méditation et concentration de groupe sur les forces cosmiques positives pour repousser le mauvais oeil et les forces du mal

Le but de cette méditation est de diriger les énergies des forces cosmiques vers le bien là où les forces du mal se sont déchaînées pour avoir une protection contre les malédictions, sortilèges, conflits, catastrophes naturelles, maladies, accidents etc.

Les forces du bien ne sont pas orientées uniquement vers les êtres humains. Elles sont aussi bénéfiques aux animaux, aux végétaux, aux micro-organismes, aux éléments (l’air, l’eau, la terre), à l’ordre cosmique (molécules, atomes, systèmes planétaires, galactiques et universels, …)

Le groupe choisit un thème commun et tente par sa puissance collective de pénétrer au cœur du problème, de ressentir la puissance des forces du mal et la douleur qu’elles procurent, de les contrer, de les repousser, de remplir le vide qu’elles libèrent par les forces du bien que le groupe va générer. Ce type de séance est éprouvant, douloureux, épuisant.

La puissance d’un groupe volontaire, déterminé, expérimenté et cohérent est infinie. Elle est vraiment capable de repousser les forces du mal.

Bien sûr, les forces du mal ne sont jamais définitivement vaincues. Elles renaissent et reviennent dès que l’on n’y prend pas garde.

Suivant la gravité du problème traité le groupe sera plus ou moins important : sept personnes au moins mais il n’y a pas de limite supérieure.

Les participants sont couchés sur le dos, les bras le long du corps, les mains des uns touchant celles des autres comme dans une ronde magique, la tête dirigée vers le centre.

Chaque participant porte au front à l’emplacement du chakra du 3e oeil un cristal de roche servant comme amplificateur d’énergie.

Chaque participant le connait, l’a souvent utilisé comme cristal de travail et en maîtrise parfaitement les propriétés. C’est un cristal personnel. Il a été purifié selon les règles. Sa pointe est orientée vers le centre du cercle. Le cas échéant et suivant le thème choisi, chaque participant porte le ou les cristaux adaptés à même la peau, sur le ou les chakras utiles.

La concentration commence, d’abord silencieusement pour bien enregistrer une vision. Les yeux se ferment progressivement et l’image persiste. Les incantations à voix haute peuvent commencer. La transmission de la conscience de chacun vers le grand générateur est instantanée.

Chaque participant arrête spontanément dès qu’il a l’impression d’avoir donné tout ce dont il était capable mais garde les yeux clos pour soutenir les efforts de ses partenaires qui continuent. Ce n’est qu’au moment du retour au silence parfait que l’on perçoit (parfois même auditivement) les vibrations des cristaux de cristal de roche.

C’est alors que tous ensemble, sous l’impulsion du maître de séance, les participants ordonnent aux cristaux d’entrer en harmonie avec les forces cosmiques et de vibrer avec elles.

Cette phase est particulièrement délicate et nécessite un grand effort de concentration alors que la fatigue, voire l’épuisement, à déjà envahi le corps et l’esprit des participants, car une telle séance peut durer plusieurs heures.

Généralement, les participants restent en position le temps d’un retour progressif à la conscience et au monde matériel, en relaxation.

Pour aider à ce retour, le maître de séance pourra remplacer les cristaux de transfert par des pierres noires (obsidienne, tourmaline noire,…) au front ou (et) aux pieds de chaque participant.

Lors de séances de travail rien d’empêche les participants de se baigner l’esprit dans des musiques qui le portent et le stimulent. A chacun de faire ce qui lui convient.

Les cloches, clochettes cristallines, tambours et timbales au son profond, triangles, vibraphones et sons synthétisés, musiques spécialement adaptées à la méditation, certaines pièces de musique classique, de jazz ou de variétés peuvent également fournir un excellent support.

Là encore, une grande liberté est de mise, à chacun de choisir la musique qui l’aide.

Cela ne signifie pourtant pas que les musiques que l’on préfère soient les mieux adaptées à la séance que l’on entreprend.

En effet, certains sons conviennent mieux que d’autres à certains travaux ou à certaines méditations. Vous apprendrez vous-même à découvrir les sons qui vous mettent en état de meilleure réceptivité au cours de vos méditations solitaires ou en groupe.

Il est intéressant de confronter ses sensations avec les autres membres du groupe.