Les pierres précieuses sont à l’origine des pigments naturels

Les matériaux gemmes tels que l'hématite, l'azurite, la malachite, le lapis-lazuli, l'os, l'ivoire et le cinabre ont tous joué un rôle de pigments naturels à travers l'histoire.

Les pierres précieuses sources des pigments naturels

Les pigments naturels proviennent de pierres précieuses et de matériaux précieux depuis des siècles.

Ces couleurs ont été appliquées à d’anciens dessins rupestres, à des peintures sur toile classiques et à des œuvres d’art modernes, révélant l’évolution de l’expérience créative humaine ainsi que l’histoire et la progression d’études telles que l’anthropologie et la chimie.

L’ocre rouge, provenant de l’hématite, est l’un des pigments les plus anciens, utilisé par les premiers humains et même les Néandertaliens.

L‘azurite était l’épine dorsale des pigments bleus pendant les périodes médiévales et de la Renaissance.

L’utilisation de la malachite comme colorant remonte à 6000 avant notre ère dans les cosmétiques égyptiens et jusqu’au XIXe siècle dans les peintures impressionnistes.

Certaines couleurs, comme le rouge du cinabre, ont perdu de leur popularité avec l’invention de synthétiques plus abordables.

Le plus noble de tous les pigments, l’outremer provenant du lapis-lazuli, était si coûteux et précieux que seuls les membres les plus riches de la société pouvaient se le permettre, et son utilisation dans les peintures était réservée à ces mécènes.

Le port et la collection de pierres précieuses marquent leurs porteurs avec de puissants symboles de statut et d’attrait.
pigments naturels

En raison de leur grande valeur, les gemmes sont recherchées avec des méthodes non destructives pour nourrir l’intérêt croissant du public dans des domaines tels que l’origine géographique, la synthèse et le traitement.

Pour un gemmologue, endommager une pierre est un péché capital.

Pour un peintre du passé, les matériaux gemmes étaient convoités pour leur potentiel pigmentaire.

Pendant des siècles, des pierres précieuses ont terminé leur vie entre un mortier et un pilon avant d’être immortalisées sous forme de peinture sur une toile, une peinture murale ou un mur de grotte.

Ces pigments naturels commémoraient la couleur comme moyen de communication au-delà des limites du langage écrit ou parlé.

Les matériaux gemmes tels que l’hématite, l’azurite, la malachite, le lapis-lazuli, l’os, l’ivoire et le cinabre ont tous joué un rôle de pigments naturels à travers l’histoire.

La recherche sur les pigments est un domaine important englobant des géologues, des artistes, des anthropologues, des historiens et même des gemmologues qui apportent leurs connaissances et leur expertise à un sujet où ces disciplines convergent.

Guide complet de la Lithomancie