Les bijoux électriques de Gustave Trouvé

Les bijoux électriques de Gustave Trouvé - www.pierresmagiques.com

Paris a ouvert la voie au siècle des Lumières et pourtant l’histoire a oublié l’un des usages les plus bizarres et beaux de la société parisienne: les bijoux électriques.

A la Belle Epoque, les soirées parisiennes les plus chics ont été illuminées par des accessoires de mode électrifiés, des bijoux en pierres précieuses et pierres semi-précieuses créés par Gustave Trouvé, un génie méconnu de l’innovation parisienne qui se concentrait sur l’infiniment petit.

A l’origine horloger, Gustave Trouvé a inventé la «batterie lilliputienne» (connue aujourd’hui sous le nom de pile AA) qui pouvait être discrètement cachée dans la poche pour animer «bijoux, horlogerie et autres objets d’art».

Les bijoux électriques produisaient de merveilleux effets au bal et sur les scènes de théâtre, ils représentaient, en général, des animaux dont la tête, les ailes ou les pattes étaient mobiles.

C’est ainsi que Gustave Trouvé a fabriqué un lapin en or qui exécute des roulements de tambour avec deux petites baguettes qu’il tient entre ses pattes.
 bijoux électriques de Gustave Trouvé le lapin en or www.pierresmagiques.com

Les animations des bijoux incluaient: un crâne sur une épingle à cravate dont la mâchoire cliquetait lorsqu’elle était allumée, un accessoire de coiffure avec des ailes flottantes, une broche représentant des ballerines dansantes sur une minuscule scène dorée, des corsages de fleurs en verre, etc.

Les bijoux électriques de Gustave Trouvé, considérés aujourd’hui comme la première technologie portable, ne représentent qu’une petite fraction de ses réalisations.

Le bateau électrique, les phares de voiture, les lampes sous-marines, les combinaisons spatiales à oxygène (à l’époque pour les aéronautes) et une large gamme d’instruments médicaux électriques font partie de ses nombreuses inventions.

Malheureusement, la grande majorité des bijoux electriques de Gustave Trouvé a été détruite lorsque, en 1980, le bâtiment qui contenait toutes ses archives a été détruit.

Aujourd’hui, il ne reste qu’une seule épingle à cravate au Victoria and Albert Museum de Londres.

bijoux électriques épingle cravate - www.pierresmagiques.com

En 1891, les bijoux électriques sont devenus si rares et si recherchés que les prix ont grimpé jusqu’à dix fois le prix initial.

Comment estimer la valeur de vos objets et bijoux en or
Comment prendre soin des bijoux en perle ?

voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre : Prières et rituels pour attirer l'amour
Livre : Prières et rituels pour attirer l'amour