Recettes lithothérapie d’Hildegarde de Bingen

lithothérapie hildegarde de bingen
lithothérapie hildegarde de bingen

Quelques petites recettes de lithothérapie utilisées par Hildegarde de Bingen (1098-1179), des siècles avant les chakras révélés en Occident vers 1919.

Recettes lithothérapie hildegarde de bingen

A cette époque on pratiquait la lithothérapie en utilisant les signes du zodiaque et signes astrologiques associés à différentes parties du corps pour identifier et guérir les maladies.

Les pierres étaient quasi exclusivement utilisées sous forme d’élixir et les remèdes composés de beaucoup d’herbes et de plantes.

A noter que la médecine des pierres d’Hildegarde de Bingen se pratique régulièrement de nos jours et que ses méthodes et recettes de soins par les pierres se retrouvent dans de nombreux livres de lithothérapie.

Agate
Pour pratiquer la lithothérapie Hildegarde de Bingen utilisait plus particulièrement la sardonyx qui, d’après elle, stimulerait l’ouïe : «La sardonyx apporte toujours quelque chose aux cinq sens de l’homme. Pour chacun d’eux, elle est un remède.»

Aigue-marine
L’aigue-marine était utilisée pour ses effets protecteurs face aux empoisonnements du corps et de l’esprit, comme la colère, par exemple.

Problèmes d’intoxications alimentaires et d’empoisonnement :
Faites tremper l’aigue-marine dans un peu d’eau de source et boire aussi sec. Répétez l’opération pendant au moins cinq jours.

Améthyste
Pour lutter contre les cauchemars, elle favorise ainsi le sommeil. Hildegarde l’utilisait en usage cutané afin d’adoucir la peau et gommer les taches.

Problèmes de taches cutanées :
Mouillez une améthyste de salive et frottez-en la peau.

Calcédoine
Anti-colère selon Hildegarde : «Si une personne porte sur elle une calcédoine, il faut qu’elle le fasse de sorte que la pierre soit en contact avec la peau, si possible sur une veine.»

Problèmes d’élocution :
Tenez une calcédoine dans la main, réchauffez-la de votre haleine, léchez-la avant de parler.

Cristal de Roche
Hildegarde de Bingen dit du cristal de roche lui qu’il permet d’évacuer l’humidité néfaste qui noie les yeux, nuisant au sens de la vue. Elle soigne donc les affections oculaires, la baisse de la vision et elle viendrait à bout de certains soucis causés par la thyroïde, ainsi que des problèmes cardiaques.

Hildegarde préconise de laisser le cristal de roche chauffer au soleil avant de l’appliquer sur la zone du corps concernée.

Pour les problèmes de thyroïde :
Faites chauffer un cristal de roche dans un verre durant une matinée entière, au soleil. Vers midi, couvrez de vin blanc et laissez le tout macérer au soleil jusqu’en fin d’après-midi. En fin de journée, buvez le vin et placez la pierre sur le cou.

Problèmes d’insuffisance cardiaques, maux d’estomac et/ou d’intestins :
Même recette que précédemment mais en remplaçant le vin par de l’eau.

Cuivre
Hildegarde faisait macérer de la limaille de cuivre dans du vin ou du vinaigre pour régler des problèmes de gouttes et d’arthrose, ainsi que pour des cas d’intoxications alimentaires.

Diamant
«Le diamant est d’une dureté qu’aucune dureté ne peut vaincre. Sa vertu et sa force sont telles qu’il étouffe le mal et la méchanceté.»

Problèmes d’ictère :
Faites chauffer un diamant dans un verre durant une matinée entière, au soleil. Vers midi, couvrez de vin et laissez le tout macérer au soleil jusqu’en fin d’après-midi. En fin de journée, buvez le vin et gardez la pierre sur soi.

Émeraude
« Celui qui souffre du cœur, de l’estomac où du côté droit (le foie) conservera sur lui une émeraude. »

Fer
Le Fer est symbole de force et de protection pour Sainte Hildegarde : «Si quelqu’un a l’estomac froid au point d’en éprouver des douleurs, qu’il chauffe une plaque de fer et la pose sur son estomac ; qu’il l’enlève, la réchauffe et la remette ; qu’il renouvelle l’opération jusqu’à ce qu’il aille mieux.»

Hyacinthe
«Si quelqu’un a la vue qui s’obscurcit, les yeux qui se troublent ou s’ulcèrent, qu’il expose une hyacinthe au soleil puis l’humidifie de sa salive et la mette immédiatement sur ses yeux.»

Jaspe
Très apprécié d’Hildegarde, elle utilisait la pierre de jaspe lors de problèmes de surdité, de rhume, affections cardiaques et rénales. Elle disait également que le jaspe est capable d’éloigner les mauvais esprits lors d’un accouchement.

Onyx
Pour Hildegarde, l’onyx est une pierre destinée à la vue qui se voile, aux problèmes de cœur, d’estomac, de poumons, à la fièvre et à la tristesse même. «L’onyx contient la chaleur de l’air : issu du soleil, il prend corps par les nuages. C’est pourquoi il est très puissant pour soigner toutes les maladies qui viennent de l’air.»

Problèmes oculaires :
Posez l’onyx dans un récipient de bronze ou de cuivre. Couvrez d’un quart de litre de vin rouge et couvrez. Laissez macérer pendant deux semaines. Au bout du compte, retirez la pierre. Humectez les yeux chaque soir à l’aide de cette lotion.

Problèmes de fièvre :
Pendant cinq jours, faites macérer l’onyx dans un grand verre de vinaigre de cidre et d’eau. Retirez la pierre. Buvez une cuillerée de ce vinaigre dilué dans un peu d’eau aux repas.

Or
Hildegarde utilisait l’Or dans plusieurs recettes contre la goutte, les rhumatismes et certains problèmes gastriques.

Rubellite
Ses qualités pour lutter contre infections urinaires et cystites furent vantées par Hildegarde pour les soins par les pierres.

Problèmes de douleurs gastriques :
Faites macérer dans un verre de vin une rubellite au soleil. Buvez cet élixir durant le repas pendant au moins cinq jours.

Problèmes de prostate :
Faites chauffer une rubellite au soleil. Puis plongez-la dans un verre de lait de vache. Laissez macérer le tout pendant une heure. Retirez la pierre et buvez le lait. Répétez l’opération pendant cinq jours.

Saphir
Garder un saphir dans sa bouche éloignerait rhumatisme, colère et ignorance. Hildegarde l’appliquait aussi sur les yeux malades. « Le saphir est bouillonnant. Sa nature est de feu plus que d’air et d’eau. Et il représente la charité remplie de sagesse. »

Topaze impériale
Hildegarde tenait la Topaze en haute estime, capable, selon elle, de soigner de nombreuses affections dont lèpre, empoisonnement, fièvre, problèmes hépatiques, etc.

voir aussi